Share Vote rapide

Poll - lien

500 px
350 px
250 px
Aperçu

- Aperçu du widget :

Largeur - px Hauteur - px

Fermer l'aperçu
! Vous utilisez un navigateur incompatible Votre navigateur n'est pas optimisé pour Toluna, veuillez installer la dernière version Mettre à jour
Notre Politique de Confidentialité régit votre adhésion à notre panel d'influenceurs, vous pouvez y accéder ici. Notre site utilise des cookies. Tout comme dans le monde réel, la vie est plus belle avec les cookies. Pour en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, consultez notre Politique relative aux Cookies.

PUAMANA

  il y a 1 mois

#MotsCachés: Que pensez-vous du clonage d'être vivant ?.

Longtemps, le clonage fut l' affaire uniquement que des jardiniers.
Ils pratiquaient une ancienne et une fort simple manière de multiplier les végétaux.
Le terme klôn signifie jeunes pousses encore molles et flexibles, faciles à plier.

Puis survint la tornade médiatique à l'annonce des scientifiques de l’Institut Roslin en Ecosse.
Le premier mammifère cloné a été la brebis Dolly en février 1997 .
Pour la première fois, l'homme avait réussi à manipuler le vivant ,
pour donner naissance à un mammifère sans recourir à la reproduction sexuée.

Dolly était unique puisque sa mère, donneuse de cellules de glandes mammaires cultivées pendant plusieurs semaines puis congelées, était morte depuis longtemps .
Elle est décédée au début de 2003.
Cette avancée scientifique indiscutable suscita une grande inquiétude quant à son application à l'espèce humaine.

Puis suivirent différents clonages comme un jeune veau femelle de race limousine Marguerite en 1998.
Ensuite , en juillet 1998, la souris à être clonée à partir du noyau de cellules du cumul ovarien.
En 2002, une équipe française de l’INRA parvint à créer le premier lapin cloné.
Suivent la chèvre, le porc , le chat ont été clonés.
Puis des chevaux, des ânes, des onagres, des zèbres.
Un rat en 2003 .
C'est un pas important car cette espèce résiste à la modification de son génome.

Les expériences de clonage menées sur les animaux n'ont pas été concluantes .
Cela s'est soldé par des malformations, un vieillissement et une mort prématurés.


Mais jamais d'humain .
Quand on clone un animal , on crée seulement une nouvelle bête qui possède les mêmes gènes que sa « mère » génétique.
Les gènes, c’est tout un programme qui se trouve dans chacune de nos cellules et qui renferme les plans pour notre développement.
Chacun de nous possédons un ensemble de gènes uniques qui définissent notre identité.

Quand un animal est cloné, son jumeau génétique est alors conçu .
Mais n'oublions pas que le clonage n'est pas une invention unique aux humains .
Et non, les phasmes femelles peuvent pondre des œufs sans être fécondées par un mâle.
Elles produisent des clones d’elles mêmes.
Chez les animaux inférieurs comme les coraux ou les éponges , ceux ci se reproduisent par scission.
Et aussi, chez les mammifères avec les jumeaux “vrais” issus de la division fortuite de l’embryon au début de son développement.
Ou encore notre ami le tatou dont l’embryon commence à se diviser en 8 à 12 bourgeons qui poursuivent ensuite leur développement.
Ceci aboutissant à autant de jeunes tatous .


Aujourd’hui, le clone désigne plus le mutant manipulé que le double.
L’idée de cloner des humains me soulève des questions éthiques .
Par exemple :
le nouvel humain aura-t-il droit à sa propre personnalité ?.
Attendra-t-on de lui qu’il soit l’identique à son « modèle » ?.
Qui peut s'octroyer le droit de créer un individu?.
Qui peut accorder sa destruction ?.

De nombreux pays veulent faire interdire par la loi le clonage humain.
Pour moi, le clonage n’est pas une atteinte à l’espèce.
Ce n’est pas un crime contre l’espèce , mais est une atteinte à l’humanité telle que la notion s’est construite au cours du processus que l’on peut qualifier d’humanisation.
Chaque être humain est unique en son égale appartenance à la communauté des humains.
C'est contraire à la dignité de l’homme et à sa liberté .

Je crains surtout que le clonage puisse devenir une arme dans les mains de certains.
Il ne pourrait devenir qu'un danger pour l’Humanité, à travers des mains mal intentionnées .


Quand au clonage thérapeutique qui se limite à la production de cellules embryonnaires, les scientifiques peuvent envisager de les utiliser à des fins de thérapie tissulaire, comme pour les greffons ou pour des recherches diagnostiques .
Ainsi, le clonage thérapeutique suscite un grand intérêt, mais au vu de la complexité, un long chemin reste à parcourir avant que le clonage thérapeutique puisse éventuellement devenir une réalité. .



Si vous le pouviez, aimeriez-vous cloner un de vos proches, votre animal de compagnie ou encore vous-même ?

Les progrès considérables de la biologie contemporaine rendent techniquement possible le clonage d’êtres vivants .
Ils permettent d’envisager le clonage humain.
Hormis les risques de maladies et de malformations, le clonage humain mal utilisé ou imaginons pire , que ce clonage tombe entre de mauvaises mains, alors il représenterait un sérieux danger pour l'Homme.

Pas question que j'envisage de cloner mes chats, mon père .
Encore moins moi même ! .
Pour flatter mon égo sur dimensionné ?.
Je suis unique fruit de mes sangs mêlés .
Mais je laisse la nature faire les choses comme elle l'entend .
Elle le réalise si bien !

Rappelez vous l'annonce de la naissance du petit Rael en 2002 ..
Cela ne me fait point rêver .
Utiliser une vie, la détruire afin de soigner d'autres vies reste préjudiciable et répréhensible.

Tous les mots ont été trouvés et sans mon clone .

Et vous qu'en pensez vous ?
Répondre
Votre avis

chatslili13

  il y a 1 mois
Mon père savait reproduire les plantes, greffer mais de là à cloner un être humain, il y a un pas à ne pas franchir. On joue avec le feu et selon le savant qui clonera, le danger est évident. Bonne journée bises Répondre
1 commentaire(s)

loloricol

  il y a 1 mois
je suis très défavorable au clonage, c'est la porte ouverte à toutes les dérives, et même si le clonage des cellules pourrait servir à palier à certaines maladies, la folie des hommes ferait inévitablement des dégâts...Je ne parle même pas du coté éthique... Répondre
1 commentaire(s)

DjollyDjolly

  il y a 1 mois
Je suis du même avis que toi, le clonage humain est immoral. Nous sommes des êtres mortels et on doit l'accepter, cela ne sert à rien de dénaturer les êtres humains ! Et non, je n'aimerais pas cloner un de mes proches (même si ceux qui ont disparu me manquent cruellement), mon animal ou moi-même. C'est totalement absurde, nous sommes tous des êtres uniques et cela doit le rester ! Répondre
1 commentaire(s)

wawa007

  il y a 1 mois
C'est dangereux surtout si on clone les imbéciles. LOL.
Mais sans avoir de clone, la science en est quand même à injecter des spermatozoïdes et décide d'en laisser vivre ou d'en éliminer.
En clonant, c'est aussi une façon de donner la vie.
J'aurais juste envie de cloner ma marraine, elle était tellement gentille et me manque malgré qu'elle est décédé il y a plus de 30 ans
Répondre
3 commentaire(s)

Copié dans le Presse-papiers

Vous y êtes presque

Pour créer du contenu sur notre site il faut

Vérifier votre email / renvoyer
Je visite d'abord

OK
Annuler
Nous avons désactivé notre option de connexion via Facebook. Veuillez entrer votre e-mail Facebook pour recevoir un lien de création de mot de passe.
Veuillez indiquer une réponse valide pour E-mail
Annuler
Téléchargement en cours...
Télécharger une image pour rendre notre site plus joli.
Télécharger une image