Share Vote rapide

Poll - lien

500 px
350 px
250 px
Aperçu

- Aperçu du widget :

Largeur - px Hauteur - px

Fermer l'aperçu
! Vous utilisez un navigateur incompatible Votre navigateur n'est pas optimisé pour Toluna, veuillez installer la dernière version Mettre à jour
Notre Politique de Confidentialité régit votre adhésion à notre panel d'influenceurs, vous pouvez y accéder ici. Notre site utilise des cookies. Tout comme dans le monde réel, la vie est plus belle avec les cookies. Pour en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, consultez notre Politique relative aux Cookies.

appy8

  Il y a 2 mois

Réguler les naissances pour sauver la planète

L’écologiste et président du Shift Project, Jean-Marc Jancovici, s’est prononcé en faveur d’une régulation des naissances pour alléger le poids démographique qui pèsera bientôt sur la planète. La proposition n’est pas nouvelle, mais est-elle réalisable ?

D’ici 2050, on estime à près de 10 milliards le nombre d’êtres humains qui peupleront la Terre… Mais face au réchauffement climatique et à l’épuisement des ressources, comment les accueillir dans des conditions décentes ? “La nature, la planète, n’acceptera pas d’avoir 10 milliards d’habitants sur Terre ad vitam æternam vivant comme aujourd’hui”, a poursuivi le président du groupe de réflexion écologiste. Face à cette brutale réalité climatique, Jean-Marc Jancovici propose donc une solution : réguler les naissances.

Selon lui, la France a déjà commencé à le faire en troquant sa position nataliste d’autrefois pour une politique moins incitative, du côté fiscal notamment. Le régime de l’impôt sur le revenu favorise ainsi moins qu’avant les foyers avec plusieurs enfants. Et dans les faits, côté natalité, avec 1,87 enfant par femme, le pays fait partie de la moyenne basse au niveau mondial.

Mais des efforts restent à faire et concernent l’ensemble des pays du globe, France comprise. Si ces propos peuvent dérouter, voire choquer, ils ne sont en réalité que le reflet d’un débat de longue date.

Dans l’Antiquité déjà, les philosophes Aristote et Platon faisaient la promotion du contrôle des naissances dans le but d’endiguer la pauvreté. Il y a 200 ans, c’est l’économiste britannique Thomas Malthus qui théorisait la régulation des naissances comme outil de préservation des ressources. Aujourd’hui, ce sont les scientifiques et les écologistes qui prennent le relais, rappelant les estimations vertigineuses de hausse démographique : plus 2 milliards d’ici à 2050, (passant de 7,7 à 9,7 milliards), puis, 11 milliards à la fin du siècle.

En 2018, une vingtaine de scientifiques signaient une tribune dans Le Monde intitulée Climat : "Freiner la croissance de la population est une nécessité absolue". Le collectif y détaillait alors les liens inextricables entre démographie et environnement, décrivant les conséquences de cette croissance à moyen et à long terme.

Les effets combinés de la croissance à venir de la population et de l’augmentation inéluctable de la consommation par habitant (à la fois dans les pays développés et encore plus dans les pays en voie de développement) conduisent à une véritable catastrophe pour notre planète : destruction de la biodiversité, ressources en eau menacées, montée des eaux par fonte des glaciers, raréfaction des ressources de la pêche et salinisation des terres cultivées, réchauffement de plus de 5 °C en 2100 en France avec des pointes à plus de 50 °C, déplacements massifs de populations.


Ce sont des propos peut être choquants mais que j'ai déjà entendu ici et si des scientifiques en parlent de plus en plus, ce n'est sans doute, à mon avis, pas sans raison, la Terre et ses ressources n'étant pas extensibles, surtout de la façon dont elle est traitée notamment par l'industrie lourde. Les méfaits des humains sur la Terre ont déjà commencé, c'est donc une urgence et il faut commencer très vite par changer et les politiques des entreprises et états riches et l'éducation dans les pays en voie de développement, notamment en terme de régulation des naissances.
Répondre
Votre avis

ginat

  Il y a 2 mois
Oui, mais il va bien falloir passer la vague de papy boom.... Et c'est les jeunes qui vont s'en occuper.... Le problème a surtout été réalisé en après guerre... On a donné des primes aux familles pour repeupler et aujourd'hui on regrette ce papy boom Répondre
0 commentaire(s)

Leg2027

  Il y a 2 mois
Pour l'instant il me semble que c'est la mesure la plus écologique et c'est aussi très bien pour notre bien-être. Il y a de plus en plus de maisons qui se construisent autour de chez moi, un jour ils arriveront dans ma cour si on est trop... Répondre
0 commentaire(s)

Hérisson

  Il y a 2 mois
Ces propos n'ont rien de choquant si l'on admet que le BON SENS ne devrait pas être choquant !
.
Le problème est que le bon sens est devenu choquant !
Répondre
0 commentaire(s)

valerie20

  Il y a 2 mois
C'est en effet choquant Répondre
0 commentaire(s)

ko.k.13

  Il y a 2 mois
Je comprends que ce soit choquant pour certaines personnes mais c'est bien évidemment la seule solution. Nous sommes trop nombreux sur la terre.
Celà étant dit, un enfant des pays du tiers monde a un faible impact sur la planète si on compare à un enfant des pays dit civilisés, car dans notre riche monde occidental nous générons bien plus de pollution et de déchets que les habitants du tiers monde.
Répondre
0 commentaire(s)

souris☺chachacha

  Il y a 2 mois
C'est bien évidement la seule solution pacifique, et si on ne le fait pas, la régulation se fera dans le sang, les catastrophes et les pleurs. Répondre
1 commentaire(s)

Copié dans le Presse-papiers

Vous y êtes presque

Pour créer du contenu sur notre site il faut

Vérifier votre email / renvoyer
Je visite d'abord

OK
Annuler
Nous avons désactivé notre option de connexion via Facebook. Veuillez entrer votre e-mail Facebook pour recevoir un lien de création de mot de passe.
Veuillez indiquer une réponse valide pour E-mail
Annuler
Téléchargement en cours...
Télécharger une image pour rendre notre site plus joli.
Télécharger une image