Share Vote rapide

Poll - lien

500 px
350 px
250 px
Aperçu

- Aperçu du widget :

Largeur - px Hauteur - px

Fermer l'aperçu
! Vous utilisez un navigateur incompatible Votre navigateur n'est pas optimisé pour Toluna, veuillez installer la dernière version Mettre à jour
Notre Politique de Confidentialité régit votre adhésion à notre panel d'influenceurs, vous pouvez y accéder ici. Notre site utilise des cookies. Tout comme dans le monde réel, la vie est plus belle avec les cookies. Pour en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, consultez notre Politique relative aux Cookies.

Cath589

  Il y a 20 mois

#MyVoice - CRI D’UNE TERRIENNE EN DETRESSE !
Fermé

CRI D’UNE TERRIENNE EN DETRESSE !

Suite au discours de notre cher Président hier soir, je ne peux pas rester stoïque … il me faut absolument pointer la discordance entre le discours et la réalité !

Je suis infirmière … j’ai travaillé pendant près de 20 ans dans les hôpitaux, dans des services très lourds tels que la réanimation ou le service des maladies infectieuses …

J’y ai côtoyé les premiers patients infectés par le VIH qui étaient considérés comme des pestiférés à l’époque …
Pestiférée, je l’étais moi-même, pour ma famille, pour mes amis et pour les soignants des autres services …Comment pouvais-je supporter de travailler dans un « tel » service me disait-on ! Tu n’as pas peur, me demandait-on !

Puis j’ai été aux premières loges lors de l’épidémie de SRAS puisque le premier patient a été accueilli dans notre service ! Et là encore, j’étais comme une pestiférée pour les autres services hospitaliers, une sorte d’extra-terrestre en blouse verte façon scaphandre …

Pas parce que ce personnel n’était pas capable de prendre en charge ce type de pathologie mais plutôt en raison des peurs irrationnelles que peut entrainer l’inconnu !

Quand on ajoute à cet inconnu, un manque cruel de moyens, la peur se transforme alors en panique !

Cela fait des années que le personnel soignant se bat pour dénoncer un manque de moyens humains et matériels !
Mais un personnel soignant en grève ne dérange personne ! Une petite réquisition et ni vu ni connu, tous les soins sont effectués !

Il y a une réflexion que j’entends très souvent et qui me fais sortir de mes gongs !!! Des gens se plaignent d’avoir été aux urgences et d’avoir dû attendre plus de 4 heures ! Et quand ces mêmes personnes se permettent en plus, d’ajouter, je cite, qu’il y avait plein de personnels, ils n’arrêtaient pas de se « promener » et de « discuter » et de « rire » et pas un ne s’occupaient de nous …

Vous êtes vous déjà interrogé sur ce qui se passait de l’autre côté du miroir ?

Vous est-il venu à l’esprit que cette discussion pouvait être professionnelle ?

Vous est-il venu à l’esprit que ce personnel attendait peut-être tout bêtement le résultat de vos analyses ou les conclusions du médecin pour s’occuper de vous ?

Vous est-il déjà venu à l’esprit que ce personnel qui riait, le faisait peut-être pour décompresser ?

Vous est- venu à l’esprit que le personnel choisirait certainement un autre lieu que les couloirs d’un hôpital pour se promener ?
Et que ces allers et retours mis bout à bout faisaient un sacré kilométrage en fin de journée ?

Vous est-il venu à l’esprit que s’il faisait autant de kilomètres, c’est parce qu’il n’était pas en nombre suffisant, … en dépit des apparences qui pouvaient trompeuses ?
Ne vous a-t-on jamais dit qu’il ne fallait pas se fier aux apparences ?

Savez-vous que, depuis des années, la charge de travail de ce personnel augmente chaque jour mais que les moyens mis à sa disposition diminuent de plus en plus ?

Savez-vous que ce personnel peut enchaîner 7 journées de travail ininterrompues, suivies d’un jour de repos pour ré-enchainer sur une nouvelle série de 7 jours ? Et oui, les textes de lois peuvent tous être contournés dans un hôpital, pour raisons de service !

Alors quand j’entends nos politiques du haut de leur tour de cristal clamaient haut et fort que les soignants et les hôpitaux sont prêts et qu’après avoir fait la sourde oreille à leurs revendications pendant des années, on leur passe une triple couche de pommade, je dis STOP !

Oui les soignants sont à leur poste … normal, s’ils ont choisi ce métier, c’est par vocation et pas pour le salaire, je peux vous l’assurer !!!
Oui, ils sont prêts car soigner et aider les autres, c’est toute leur vie …
Mais qui sera aux 1ères loges quand les patients vont affluer et que les services arriveront à saturation ?

On peut ouvrir tous les lits que l’on voudra, préparer tous les hôpitaux que l’on voudra, faire venir du matériel du monde entier …
Si l’on n’a personne à mettre derrière les machines, à quoi cela servira-il ?

Qui sera aux 1ères loges quand il y aura des choix cornéliens à faire pour savoir qui sauvait, qui a le plus de chance de survivre ?

Et vers qui se tourneront les familles des patients qui n’auront pas pu être sauvés ?
Et oui, là encore les soignants seront en première ligne ! Ils auront donné le meilleur d’eux-mêmes, seront au bord de l’épuisement mais ils subiront critiques, réflexions, remontrances, voire des coups... Ils ont l’habitude, c’est devenu leur quotidien …

Mais est-ce qu’une personne se posera cette simple question : est-ce qu’on leur a donné les moyens de gérer cette crise ? Les moyens matériels certes mais aussi et avant tout les moyens humains ???

Je voudrais que, demain, en regardant un soignant se « promener » dans les couloirs d’un hôpital ou d’un service d’urgence, chacun se souvienne juste de cette simple question…

Oui demain, les soignants seront là, fidèles au poste, toujours debout, prêts à affronter toutes les épidémies du monde, du médecin, en passant par les internes, les externes, les infirmières, les aides-soignantes mais aussi les oubliés des discours qui œuvrent dans l’ombre, les brancardiers, les agents d’entretien, les agents techniques, les standardistes … toutes ces personnes qui constituent le personnel soignant, une EQUIPE prête à tout, même l’impossible pour affronter le Covid-19 …

Alors, pitié, mesdames et messieurs, descendez de votre tour de cristal, cessez ces couches de pommades, ces « beaux » discours, qui prennent un temps fou, venez constater la réalité et utilisez votre temps et votre énergie pour agir !!!

Savez-vous ce qui se passe avec un élastique à force de trop tirer dessus ?

Maintenant, j’aimerais vous rappeler l’importance des mesures ELEMENTAIRES d’hygiène ! Qu’est-ce que cette connerie de mesures « barrières » !!! Depuis quand est ce que les virus s’arrêteraient à la frontière ! Ils passent outre les barrières, il n’y a que les nuages qui s’arrêtent aux frontières, c’est bien connu depuis de longues années…
Ces mesures élémentaires d’hygiène ne sont finalement que les bases de la propreté et du bon sens mais dont on nous rabâche les oreilles depuis des semaines comme s’il s’agissait d’une découverte scientifique, ces mesures sont très importantes, elles sont mêmes primordiales et il faut que chacun en prenne vraiment conscience …

Les discours se sont d’abord voulus rassurants, pour ensuite faire un virage à 360° ! Certains en rient, disent qu’on en fait trop … c’est probablement le cas … mais ce ne serait pas nécessaire si chacun appliquait les mesures élémentaires d’hygiène que je ne vais pas encore une fois rappeler, elles sont placardées partout !

Cette maladie, causée par le Covid-19, est inconnue, elle a une contagiosité très importante, elle peut toucher toute la population, les jeunes comme les moins jeunes, les hommes comme les femmes ou les enfants, les riches comme les pauvres, il n’y a aucune distinction de races, d’âges ni d’origines socio-professionnelles, nul n’est épargné, nul n’est à l’abri …Et à ce jour, notre seul pouvoir est la PREVENTION ! Prévenir la propagation de ce virus …

Ne cédez pas à la panique ! J’ai traversé la crise du VIH puis celle du SRAS et je suis toujours là …

Votre rôle aujourd’hui est d’aider les soignants, de les aider à endiguer cette pandémie, en respectant les consignes élémentaires qui ont été données. Elles peuvent sembler excessives certes mais elles sont nécessaires et même primordiales !

Les soignants ont besoin de votre aide à tous, afin de pouvoir prendre en charge CHAQUE patient comme il se doit, celui-ci pouvant être votre grand-parent, votre parent, vous-même ou l’un de vos enfants, ne l’oubliez pas …
Répondre

ibrakhalil

  Il y a 20 mois
Soutien
1 commentaire(s)

loloricol

  Il y a 20 mois
Comme je comprend ton cri du cœur, j'ai vu à plusieurs reprise le travail remarquable du personnel hospitalier, que cela soit pour des hospitalisations personnelles, que plus récemment celle de maman, et crois moi, il n'y a pas eu un jour sans que je n'ai remercié ce personnel, toujours présent, attentif, plein de compassion...Alors, Cath, je te dis MERCI pour tout ce que tu fais pour nous tous, ainsi que tous tes collègues...Et je pense que nous sommes nombreux à partager ton avis sur le décalage entre ce qui se passe sur le terrain et les pseudos décisions prises par nos dirigeants...Je te souhaites donc beaucoup de courage et te remercie encore de tant de dévotion...
1 commentaire(s)

Alonzo40

  Il y a 20 mois
Ui
1 commentaire(s)

lspeed

  Il y a 20 mois
wnfnfn
1 commentaire(s)

elonna120381

  Il y a 20 mois
bien dit,!!!!ta colere et normale..
1 commentaire(s)

G8774030w

  Il y a 20 mois
Il y a du vrai dans ce que tu dis, mais il y a aussi des personnels soignants qui ricanes avec leur collègues, et des fois c'est pas que professionnel, il suffit de tendre l'oreille, surtout si on a une bonne audition, j'ai entendu des 'histoires de fesses suivis d'éclats de rires, et il y a beaucoup de cambrage aussi entre eux. Donc pour ceux qui se promènent dans les couloirs, je sais pas, il doivent bien se promener pour aller d'un patient à l'autre mais c'est vrai que leurs discussions ne sont pas que professionnelles, et quand c'est pas compter sur leur temps de pause et qu'il y a des gens qui attendent 4 heures c'est pas correct, et ça se passe dans tous les métiers, mais c'est plus montrer du doigt dans ce secteur et c'est normal.
1 commentaire(s)

Josie13014

  Il y a 20 mois
Merci beaucoup Cath pour cet article très intéressant, pertinent & qui laisse à méditer ! J'ai adoré ce coup de gueule d'une personne face à la réalité car impliquée directement. Courageuse dans chaque combat de la maladie, même envers la famille & les collègues ! C'est vrai que lorsque qu'on vient de l'extérieur on croit toujours que lorsqu'on voit quelqu'un qui se balade dans les couloirs c'est pour aller boire un café ; le fait de rire pour décompresser est évident, c'est comme pour les personnes travaillant dans les pompes funèbres... Les mesures d'hygiène sont banales car elles font parties du quotidien habituel mais quand on voit l'irresponsabilité de certains (es)... J'en vois encore se faire la bise, se serrer la main. Il y a une semaine une conseillère de la Poste m'a présenté sa main pour le bonjour. Je lui ai répondu que dans les circonstances.... & une autre, ce matin, qui avait des gants & ne se tournait pas vers moi pour me répondre. Elle était totalement déprimée la gonzesse en disant qu'elle espérait que lundi on ne soit pas tous morts & la Poste fermée !!! Les mesures commencent à devenir draconiennes mais on devait bien en arriver là. Chapeau pour tout le personnel hospitalier qui se démène dans les hôpitaux, les médecins généralistes... Quand on pense que certains n'ont pas de masques pour assurer leur boulot. Maintenant on se croirait en guerre avec des pénurie dans les grandes surfaces, plus de gel hydroalcoolique ni de masques... C'est sur que pour certains ça change complètement leur vie car ils ne peuvent plus aller à des concerts, restos etc. Mais ce n'est pas l'essentiel ! Espérons que dans 6 mois ça ira mieux. Au moins, les gens vont adopter des gestes qui devraient être "normaux" comme se laver les mains dans beaucoup d'occasions. Maintenant ils parlent que ça ne touche pas essentiellement les personnes âgées. Bon week-end Cath, j'ai adoré te lire !
4 commentaire(s)

Picaroggy

  Il y a 20 mois
Trop long..
beaucoup trop long..
2 commentaire(s)

lafitamant

  Il y a 20 mois
je pense que les hôpitaux n'ont même plus le matériel .en gynéco ,en 1990 il ne fallait pas casser un thermomètre car le budget était atteint donc impossible d'en acheter un . si les hôpitaux étaient gérés par des médecins et pas par des technocrates cela irait sûrement mieux .
il faut que tout le monde fasse de la prévention et évite d'aller aux urgences pour des bobos car le personnel n'en peut plus et un médecin qui est de garde depuis 24 H risque de faire une erreur .
je dis bien "erreur" ,pas "faute" car au bout de 24 H il a le droit d'être fatigué et de rater quelque chose .
il faut que nous leur simplifions le travail donc faisons preuve de civisme .
2 commentaire(s)

Anne5983

  Il y a 20 mois
Il fallait le dire, le rappeler car beaucoup comme tu dis ne pensent qu'à eux quand ils vont aux urgences. Si seulement cette pandémie pouvait faire prendre conscience aux gens des difficultés rencontrées dans les hôpitaux ! Soyez moins égoïstes Mrs Dames et ayez le bon sens de respecter les consignes données et ne pas vous rendre aux urgences pour un oui, pour un non.
Merci Cath et bon week-end !
2 commentaire(s)
Copié dans le Presse-papiers

3   Abonnés

Vous y êtes presque

Pour créer du contenu sur notre site il faut

Vérifier votre email / renvoyer
Je visite d'abord

OK
Annuler
Nous avons désactivé notre option de connexion via Facebook. Veuillez entrer votre e-mail Facebook pour recevoir un lien de création de mot de passe.
Veuillez indiquer une réponse valide pour E-mail
Annuler
Téléchargement en cours...
Télécharger une image pour rendre notre site plus joli.
Télécharger une image